CONSEILS SANTÉ La Leishmaniose chez le chien

Loading the player ...
Publié le 5 avril 2016 par wamiztv

Bonjour, je suis le docteur Jean-Philippe Corlouer de l’hôpital vétérinaire Frégis Paris-Arcueil, je suis responsable de la consultation de cardiologie.

La Leishmaniose est une maladie parasitaire chronique grave qui touche surtout le chien, mais aussi d’autres espèces comme le chat, le lapin, ou l’homme, …

Un moustique, appelé Phlébotome, transmet par piqûre un microscopique parasite qui va alors se développer dans l’organisme du chien.
A l’occasion d’autres piqûres, ce chien va pouvoir contaminer de nouveaux moustiques et c’est ainsi que l’infestation se propage mais il n’y a pas de contamination directe entre le chien et l’homme.

En France, la leishmaniose sévit surtout dans le Sud et en particulier dans le pourtour méditerranéen. C’est la zone dans laquelle prolifère le Phlébotome. Depuis quelques années, l’aire de la maladie a tendance à
s’étendre progressivement vers le Nord.

Tous les chiens infestés ne développent pas la maladie et certains ne la déclencheront parfois que plusieurs mois ou années après la piqûre infestante.

En effet, certains chiens ont un système naturel de défense, le système immunitaire, plus performant et qui permet de contrôler le parasite.
Malheureusement, à la faveur d’un autre problème de santé, ce système immunitaire peut être affaibli, le parasite prend alors le-dessus et une leishmaniose maladie se développe.
Parce que les symptômes de la leishmaniose sont multiples, variables et parfois très peu caractéristiques, le diagnostic nécessite le recours à divers examens biologiques.

Les signes cliniques vont d’un amaigrissement à des lésions cutanées (notamment autour des yeux), parfois ulcérées, mais il peut s’agir de boiteries, d’un saignement de nez, d’une pousse anormale des griffes, … et, à terme, d’une insuffisance rénale, souvent fatale.

La leishmaniose est donc bien une maladie grave, pratiquement toujours mortelle en l’absence de traitement.
Mais ce traitement est contraignant et nécessite des contrôles réguliers parce qu’il ne permet pas de débarrasser définitivement le chien du parasite.

La prévention est donc essentielle mais doit être bien comprise :
• vous avez un chien indemne qui vit dans une région à risque ou qui s’y rend régulièrement :
– Vous devez éviter les piqûres de moustiques en utilisant très scrupuleusement les insecticides adaptés que vous conseillera votre vétérinaire. Rentrez aussi votre chien à la tombée de la nuit, c’est la principale période d’activité des moustiques.
– Vous pouvez aussi vacciner votre chien pour renforcer ses défenses immunitaires et diminuer par 4 le risque qu’il développe une leishmaniose maladie.

• 2° situation, vous avez un chien infesté, c’est-à-dire qu’il est porteur du parasite (d’après les tests effectués par le vétérinaire) mais il ne développe pas la maladie.
– Il faut veiller à soigner rapidement toute situation qui pourrait affaiblir son système immunitaire.
– Il faut éviter, là encore, de nouvelles piqûres de moustiques
– En revanche, il ne faut pas vacciner un chien infesté

• 3° situation, Vous avez un chien présentant des symptômes de leishmaniose alors,
– il faut éviter de nouvelles piqûres
– il ne faut pas le vacciner
– il faut entreprendre un traitement médicamenteux

Donc en résumé, la leishmaniose est une maladie connue depuis très longtemps dans le pourtour méditerranéen qui touche le chien et d’autres espèces, dont l’homme.

La prévention contre les piqûres de moustiques et la vaccination sont essentielles pour protéger les chiens sains et non infestés.
Chez les chiens malades, le diagnostic peut être délicat. Un traitement doit être mis en place rapidement mais il ne guérira pas définitivement le chien qui devra être régulièrement suivi et contrôlé.

Alors, si vous vivez dans le sud ou si vous devez vous y rendre, j’espère vous avoir aidé à anticiper et gérer une situation potentiellement grave pour votre compagnon.

N’hésitez pas à partager cette vidéo avec vos amis et à vous abonner à WAMIZ TV.
A bientôt

Commentaires

commentaires

Catégorie